Quand un barrage détruit 400 000 hectares de forêt et déplace 40 000 personnes

 

Pendant que les magazines et les chaînes de télévision parlent de la vie des  célébrités, le Chef de la Tribu des Kayapo a reçu la pire nouvelle de sa vie : Dilma, la présidente du Brésil, a donné son approbation pour la construction d’une énorme centrale hydroélectrique (la 3ème plus grande au monde).
C’est la sentence de mort pour tous les peuples vivant prêt du fleuve, car le  barrage inondera environ 400 000 hectares de forêt. Plus de 40 000 Indiens devront trouver de nouveaux endroits où vivre. La destruction de l’habitat  naturel, la déforestation et la disparition de plusieursespèces sont des faits !

Signer la pétition ici